Skip to main content

Blog

Allergies saisonnières : agissez sur les causes, pas seulement les symptômes

Nez qui coule, gorge qui gratte, yeux qui piquent, éternuements… Ne vous contentez plus d’apaiser les symptômes de vos allergies. Grâce à la Méthode JMV, apprenez à comprendre et déprogrammer leurs causes profondes. Les explications de Jean-Marc Vergnolle.

Pourquoi a-t-on plus d’allergies au printemps ?

Au printemps, les pollens transportés par le vent peuvent, chez certaines personnes, provoquer une réponse inappropriée de l’organisme. Croyant reconnaître un ennemi, le système immunitaire active ses défenses et libère des histamines, des hormones qui agissent comme un signal d’alarme. C’est l’inflammation provoquée par les histamines qui nous fait éternuer, pas le pollen en lui-même. C’est pour cela que l’on prend des antihistaminiques. Ils soulagent un symptôme, mais ne traitent pas la cause profonde de l’allergie.


Ainsi, Une personne allergique est avant tout une personne avec un terrain inflammatoire. Le pollen, c’est juste la goutte d’eau qui fait déborder le vase – nos organismes saturés en toxines.

Pourquoi notre corps n’est-il plus capable de gérer l’inflammation ?


En Méthode JMV, lorsque l’on teste les patients allergiques, on découvre dans la majorité des cas que le problème vient d’une intolérance au soufre et aux sulfites. Le soufre est un anti-inflammatoire naturel qui, vous l’aurez compris, empêche l’accroissement du taux d’histamines.

Or beaucoup de gens ne fixent plus le souffre car leur organismes sont saturés en sulfite. On en trouve partout aujourd’hui, pas seulement dans l’alcool. Même les fruits bio sont sulfatés, ainsi que l’air qu’on respire ! L’organisme en est saturé, au point que les gens deviennent intolérants à leur propre anti-inflammatoire.

Lorsque l’organisme se sent agressé, et qu’une inflammation arrive, si le corps est saturé en sulfites, il ne sait plus comment réagir. C’est comme vouloir éteindre un incendie avec un extincteur vide. L’organisme a besoin de réserves de soufre dans le corps pour régler l’inflammation qui est produite par le pollen ou d’autres substances allergisantes.

Comment traiter les allergies ?

Vous pouvez apaiser les symptômes avec l’huile essentielle d’estragon par exemple, qui est un antihistaminique naturel. Le plantain, la coquille d’œuf de caille et tout un tas de plantes peuvent calmer les symptômes. Pour vous débarrasser définitivement de vos allergies, en laissant votre organisme éteindre lui-même l’inflammation il faut vous attaquer à la cause, probablement une intoxication en sulfites. Pour cela, je vous invite à consulter un praticien en Méthode JMV.